Avec Lun&Tic, nous souhaitons nous engager, comme vous l'aurez désormais noté, dans une démarche durable avec nos créations. Nous nous tournons vers le bio de plus en plus car nous voulons vraiment vous montrer que cet engagement est possible et à portée de main pour tous et nous préconisons le "réutilisable" plutôt que le "jetable" qui ne fait que dégrader notre environnement sans avoir de véritable utilité.

Cette réflexion ne vient pas de nulle part, mais bien d'un engagement personnel et quotidien de chacune de nous, pour mettre en oeuvre une autre société, plus tournée vers les autres, plus respectueuse de chacun et de notre environnement. Non pas simplement pour nous faire plaisir, mais avec la volonté de laisser à ceux qui viennent ensuite, un espace de vie un peu plus propre, un peu moins pollué et espérons le, plus humain.

En tant que créatrices, cela n'est ni anodin, ni incompatible. Au contraire, ces préoccupations sont présentes quotidiennement et on essaye de les appliquer au mieux : en choississant des matériaux de préférence français, voire locaux, en favorisant le bio, en évitant le gaspillage lors de créations...

Très bien, mais quel est le rapport avec le zéro déchet me direz-vous?

J'y arrive ! Figurez-vous que ma ville (Roubaix) a lancé un programme intitulé "Zéro déchet" et qu'une partie de ce programme consiste à lancé un défi aux familles volontaires roubaisiennes pour qu'elles réduisent leur déchet à la fin de l'année prochaine. Ni une, ni deux, je me suis inscrite dans la démarche, car cela fait pleinement partie de mes préoccupations en matière de protection de l'environnement. Et dans la mesure où tout cela me tient à coeur, j'avais envie de partager cette expérience avec vous ! On ne sait jamais, vous y trouverez peut-être quelques astuces qui vous interresseront et que vous aurez envie d'appliquer vous aussi !

Alors, le défis zéro déchet, c'est quoi? Déjà, comme vous l'aurez compris, il ne s'agit pas de ne plus produire aucun déchet, cela est quasiment impossible. Mais il faut avouer que nous produisons, de manière consciente ou non, une quantité considérable de déchets par personne et par an, sans forcément nous poser la question de ce qu'ils deviennent ensuite. Une partie de nos déchets sont recyclés, c'est le fameux tri sélectif qui a encore du mal à prendre chez certains. Mais tout ce que nous mettons dans le bac des déchets ménagers est purement et simplement brûlé. Qui dit brûler, dit combustion, dit émission de gazs toxiques, de CO2 et de gazs à effets de serres, donc réchauffement climatique...donc BEURK !!!!

L'idée de base est donc bien de réduire la taille de cette poubelle pour en réduire le traitement. Pour commencer, on peut préférer acheter les produits contenus dans des matériaux recyclables et ensuite on réduira également la quantité de ces déchets. Une année qui s'annonce donc bien chargée en challenges en tout genre. En tout cas, ce n'est pas un rêve mais bel et bien possible, car dans certaines villes en Italie qui se sont déjà lancées dans l'aventure, les participants ne sortent plus leurs poubelles que 7 fois par an !!!!!!

Personnellement, ça me fait rêver !

Etape 1: on pèse nos poubelles pendant 2 semaines minimum, on inscrit tout sur le site internet créé à cet effet par la Ville de Roubaix. Ca sera notre base, celle sur laquelle on se fixera pour savoir si on réduit effectivement nos déchets durant cette année.

 

 

Etape 2 : on s'inscrit aux différents ateliers proposés par la ville gratuitement à tous les inscrits pour parler plus en détails de certains points pour nous permettre de mettre en oeuvre notre défi.

Autant vous dire que je me suis quasiment inscrite à tous les ateliers !

Je vous raconte bientôt le 1er atelier auquel j'ai participé : faire son compost !!

En plus de ce défi personnel que nous nous sommes lancés, je dois dire que je suis ravie de pouvoir rencontrer d'autres roubaisiens également sensibles à ces questions avec qui nous pouvons discuter facilement et créer des liens. Les grandes villes ont ceci d'un peu triste, c'est qu'on ne se rencontre quasiment plus. Par cet intérmédiaire, on peut revenir à des rencontres de proximité avec des personnes que nous n'aurions pas forcément rencontrés d'habitude !

J'espère avoir attiser votre curiosité sur ce sujet alors n'hésitez pas à me laisser des commentaires pour me dire ce que vous en pensez !!

A bientôt.

Juliette